Alien Earth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Alien Earth

Message par Djack le Jeu 8 Avr - 10:16

Alien earth
de Megan Lindholm, alias robin hobb



Dévastée et empoisonnée, la Terre a été abandonnée.
Une race de parasites insectoïdes aux motivations énigmatiques, les Arthroplanes, a évacué l'humanité vers lés planètes jumelles de Castor et Pollux.
Des millénaires ont passé.
Au terme d'une longue mutation forcée, la race humaine a été façonnée pour s'insérer sans dommage dans son nouvel environnement.
Atrophiés et méconnaissables, les humains perdront bientôt le.. souvenir d'eux-mêmes.
Une expédition secrète est lancée, à bord d'un gigantesque vaisseau animal, vers la planète des origines.
Retour vers le mystère impénétrable d'une terre devenue étrangère, ' ancien éden ou nouvel enfer... Alien earth.
Un regard visionnaire et passionnant sur l'avenir des écosystèmes, l'eugénisme, la survie des espèces... La science-fiction à son plus haut niveau, par un des. auteurs les plus doués de sa génération.
Tout le talent de Megan Lindholm/Robin Hobb est dans ce roman : une intrigue subtile, fourmillant de détails fascinants de personnages. incroyablement humains même (et surtout) lorsqu'ils ne le sont pas. !

Extrait du livre:
Spoiler:
Extrait :
«Pas réel.» Raef tentait désespérément de faire bouger ses lèvres, d'émettre de force des sons qu'il pourrait entendre et qui le réveilleraient. «Ce n'est pas réel. Pas ici, pas maintenant. Ici et maintenant, je suis en train de rêver dans une matrice de transommeil de l'Anilvaisseau Évangeline, où je suis depuis des centaines d'années et resterai encore des centaines d'années. Ce n'est pas réel. Ça ne se passe pas vraiment et ça ne peut me faire de mal en ce moment.»

Habituellement, il pouvait contrôler ses rêves. Habituellement, il pouvait rêver ce qu'il voulait, quand il voulait. Le mieux étant quand il réussissait simplement à se laisser couler de plus en plus profondément, là où les rêves étaient plus vrais que la réalité. Et mieux que la réalité, également, car il pouvait les mener là où il le désirait. Mais parfois, très rarement, il se retrouvait coincé. Tug donnait un ordre à l'Evangeline et, à son tour, l'énorme Anile réadaptait le métabolisme de Raef, qui se faisait ainsi piéger dans l'intervalle, à rêver sans contrôle, tous les cauchemars de ses pires souvenirs.

La pièce était froide. Il leva la tête pour observer ses pieds nus, glacés et pâles. L'absence de callosités était due à toutes ces années passées en transommeil à l'intérieur de la matrice. Ils lui faisaient penser à des pieds de bébé, roses et fripés, qui n'avaient pas encore servi. Les longs séjours en transommeil produisaient cet effet : ils pouvaient ralentir le fonctionnement de l'organisme, mais pas l'arrêter totalement. La croissance et le remplacement des cellules, celles de la peau par exemple, continuaient.

Avis:
Premier livre de la grande Robin Hobb dans le domaine de la science fiction. Que dire si ce n'est que ce roman est une veritable reussite ?
En un seul tome, l'auteur reussit a creer un univers different, calque sur le notre, un monde totalement nouveau, deroutant au debut, mais tres intrigants tout comme les personnages. Ces extraterrestres et les humains modifies nous inspirent une grande curiosite. Du suspens, une fine plume, une petite intuition qui nous dit que quelquechose n'est pas normal dans cette histoire, robin hobb nous a offert un roman digne delle, donnant sur une vision futuriste de notre vie prochaine.

Djack

Masculin Messages : 898
Date d'inscription : 01/04/2010
Age : 42


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum